• fr
Fermer

Abonnez-vous à notre newsletter

Souscrivez à notre newsletter et ne manquez rien !

Chargement...

Votre inscription a bien été prise en compte !

tomber-les-filles-avec-duran-duran-1739642
Prix : 19 € ISBN : 978-2-9195470-8-1

Tomber les filles, Rob Sheffield

Sortie, le 18 mai 2012

Pour Rob Sheffield, la vie est une compilation sur cassette, celle que l’on enregistrait pour plaire à une fille. Avec ce livre, il revient sur son adolescence dans l’Amérique des années 80. Chaque chapitre correspond à une chanson pop signée Prince, The Replacements, Madonna, The Go-Go’s ou bien sûr Duran Duran. Derrière chacun de ces titres connus ou non, Sheffield décrit une scène typique de l’adolescence, avec réalisme, justesse et humour. Des tranches de vie qui font revivre toute une époque.

 

Rob Sheffield cisèle dans ce livre une autobiographie pop où les refrains répondent aux aventures sentimentales, aux petits boulots, où la futilité des mélodies compense la dureté du passage dans le monde adulte.

Une véritable lettre d’amour adressée à la musique qui ravivera des souvenirs d’adolescence chez tous les lecteurs. Un livre juste, tendre et drôle. — New York Times

Auteur

timthumb.php
Rob Sheffield, né en 1966, est reporter pour l’édition américaine de Rolling Stone. Il a signé Bande originale (publié en France par les éditions Sonatine et récemment paru en poche), un premier roman salué par la critique et le public.

Extrait

Si vous pouviez prendre le volant d’une Dolorean et remonter le temps jusque dans les années 80, vous auriez pas mal de choses très intéressantes à raconter, même si, finalement, vos prédictions auraient tendance à faire sourire. Le XXe siècle s’est achevé sans guerre nucléaire, l’Union Soviétique s’est effondrée, le Mur de Berlin est tombé, et tout le monde possède un téléphone portable qui transforme nos pantalons en jukebox. L’Amérique a élu un président noir qui écoutait les B-52’s quand il était à l’université. Mais le truc que personne, mais alors personne ne croira jamais, c’est que Duran Duran est toujours célèbre. Moi-même, j’ai encore... Lire la suite

La presse en parle

  • Une véritable lettre d’amour adressée à la musique qui ravivera des souvenirs d’adolescence chez tous les lecteurs. Un livre juste, tendre et drôle. — New York Times
Si vous pouviez prendre le volant d’une Dolorean et remonter le temps jusque dans les années 80, vous auriez pas mal de choses très intéressantes à raconter, même si, finalement, vos prédictions auraient tendance à faire sourire. Le XXe siècle s’est achevé sans guerre nucléaire, l’Union Soviétique s’est effondrée, le Mur de Berlin est tombé, et tout le monde possède un téléphone portable qui transforme nos pantalons en jukebox. L’Amérique a élu un président noir qui écoutait les B-52’s quand il était à l’université. Mais le truc que personne, mais alors personne ne croira jamais, c’est que Duran Duran est toujours célèbre. Moi-même, j’ai encore du mal à l’admettre alors que j’ai toujours été un fan de ce groupe. Je suis un gamin des années 80 donc j’ai grandi avec eux. J’étais devant ma télé quand Simon Le Bon et Nick Rhodes ont joué « Save a Prayer » pour la première fois en live sur MTV. J’écoutais avec la plus grande attention les paroles de « Is There Something I Should Know ? » et je prêchais au monde entier cette vision existentielle de l’amour romantique. J’ai étudié leur manière de s’habiller, appris les prénoms de leurs femmes, acheté leurs albums solos. J’ai toujours été obsédé par ce groupe. Mais par dessus tout, j’étais obsédé par la manière dont les filles parlaient de Duran Duran. Je peux vous parier qu’ils ne disparaîtront que lorsqu’elles cesseront de parler d’eux. Mais, elles ne s’arrêteront jamais. Parler de Duran Duran avec les filles ? J’y ai consacré toute mon existence. Les Fab Five m’ont aidé à comprendre toutes ces femmes qui ont traversé ma vie – les passades comme les grands amours, mes sœurs ou mes colocataires, mes amies et mes confidentes, mes alliées et mes héroïnes. Les filles aiment parler. Si vous êtes un garçon et que vous voulez apprendre à les écouter, comprendre ce qu’elles racontent, savoir engager une conversation et la tenir jusqu’au bout, vous ne pourrez pas échapper à Duran Duran. Vous serez dans l’obligation d’aborder le sujet. Parce que c’est une vérité universelle : les filles veulent parler de Duran Duran.