• fr
Close

Subscribe to our newsletter

Subscribe to our newsletter and dont miss anything !

Loading...

Your registration is validated ! Thanks.

Price : 20 € ISBN : 978-2-9195470-3-6

Les Trente Glorieuses sont devant nous, Valérie Rabault et Karine Berger

Sortie, le 3 mars 2011

Vous pensez que la France est en train de tomber. Qu’elle n’est plus qu’une puissance « has been » dans la compétition internationale, victime des marchés financiers et de la mondialisation. En crise, et incapable en plus de se réformer. Et si tout n’était pas joué ? Et si le pays était encore en mesure de se relever pour entamer une nouvelle période de prospérité ? Et si le scénario des « 30 glorieuses » décortiqué par Jean Fourastié dans les années 70, se rejouait d’ici 2040 ?

C’est la thèse des auteurs de cet essai de politique économique. Trentenaires, ingénieures, Karine Berger, économiste, voix médiatique montante, classée par Capital en juillet 2010 parmi les « Jeunes cracks qui préparent la relève », et Valérie Rabault, banquière distinguée par Financial News parmi les 100 femmes les plus influentes de la finance européenne, vont à l’encontre de la sinistrose française. Sans ignorer les contraintes extérieures car leur génération les a parfaitement en tête. Mais en dénonçant l’hypocrisie qui dédouane les choix politiques retenus depuis les années 90.

Elles défendent l’idée que la France a les ressources pour relever le défi. A plusieurs conditions évidemment. Avant tout renverser l’état d’esprit du pays, en partant de l’hypothèse que nous sommes responsables de notre propre destin. En reprenant la main sur les choix d’investissements, d’éducation, de logement, d’immigration, de transports etc. En reconstruisant l’équilibre du fameux « modèle français » d’origine, déclinaison économique du liberté, égalité, fraternité. Seul à même de stimuler de nouveau la créativité et l’optimisme. Ces choix de politiques économiques dessineront la France pour les 30 ans à venir. Car, après la crise financière de 2009, la France est à la croisée des chemins. Et peut changer le cours de son capitalisme. Ce livre est l’histoire d’une réussite du pays encore possible, mais pas gagnée.

Author


Biographie...

Extract

Nous sommes en 2040… « De quarante ans à l’éternité, il n’y a qu’un pas. » En l’espace d’une nuit, l’énigmatique slogan habille les rames du métro toulousain, entouré de visages métissés et souriants, aux dimensions gigantesques, et suscitant la curiosité des voyageurs.
Khadi est l’un d’eux. Intriguée, elle découvre qu’il s’agit-là d’Uniqlo. La fameuse marque japonaise de prêt-à-porter a fait ses débuts en France à l’automne 2009 et n’en est pas à son coup d’essai. Elle veut célébrer son quarantième anniversaire en mettant à l’honneur les quadras et c’est en France qu’elle donne le coup d’envoi de sa nouvelle collection.... Lire la suite

In the press

    Nous sommes en 2040… « De quarante ans à l’éternité, il n’y a qu’un pas. » En l’espace d’une nuit, l’énigmatique slogan habille les rames du métro toulousain, entouré de visages métissés et souriants, aux dimensions gigantesques, et suscitant la curiosité des voyageurs.
    Khadi est l’un d’eux. Intriguée, elle découvre qu’il s’agit-là d’Uniqlo. La fameuse marque japonaise de prêt-à-porter a fait ses débuts en France à l’automne 2009 et n’en est pas à son coup d’essai. Elle veut célébrer son quarantième anniversaire en mettant à l’honneur les quadras et c’est en France qu’elle donne le coup d’envoi de sa nouvelle collection. « Décomplexée, confiante, assumée » : voilà ce qu’en disent unanimement les commentateurs.
    Ce choix de la France ne résulte nullement du hasard. Il y a à peine dix jours, le PDG indonésien de la marque a défrayé la chronique en déclarant que la France était la seule parmi les pays riches à offrir un avenir à ses quadras, génération dont il a salué le potentiel de créativité et de production. Vision idyllique de l’Hexagone ? Qui oublie que la France n’a pas encore résolu son manque endémique de logements, renvoyant quelques millionsde jeunes actifs à plusieurs kilomètres de leurs lieux de travail ?