• fr
Close

Subscribe to our newsletter

Subscribe to our newsletter and dont miss anything !

Loading...

Your registration is validated ! Thanks.

Price : 20 euros €

Histoire des cocotiers, Olivier Maulin

Notes tirées d'un journal - 1997-1998

En 1997, Olivier Maulin débute un journal intime. Le premier tome (couvrant les années1997-1999), publié aujourd’hui aux éditions rue fromentin, peut tout d’abord se lire comme un récit de voyage. Maulin s’expatrie en effet au Brésil.  Français perdu dans ce pays fascinant, il découvre ses villes et ses villages, pousse la porte de nombreux bars et livre des réflexions à la fois drôles, pertinentes, saisies sur le vif.  

Ce voyage sous les cocotiers est aussi l’occasion d’une remise en question. A 30 ans, le futur auteur de Gueule de bois ou de Les lumières du ciel s’interroge sur son avenir, sur l’écriture, sur l’envie de devenir écrivain. Ce premier tome est aussi un texte sur la littérature, sur la naissance d’une vocation et le plaisir de lire.

Histoire des cocotiers est enfin une (re)plongée dans l’air du temps de la fin des années 1990. Etrange décennie durant laquelle le monde se détraque, se dérègle. Conflit en Bosnie, procès Papon, politique… sous le vernis d’une économie en bonne forme apparaissent des fissures devenues les crevasses et les gouffres d’aujourd’hui. Sur le vif, Maulin observe son époque et tente d’y voir plus clair sans faire le deuil de tous ses idéaux. 

 

 

Son style pétarade, son amertume exulte. Il est résolument unique dans le paysage éditorial. — Thomas Morales, Causeur

Author


En douze romans, Olivier Maulin a fait souffler un vent rabelaisien sur le roman français des années 2000. Son humour dévastateur, sa défense des petits, des abimés, face à la bêtise implacable des Modernes  irrigue une oeuvre unique qui doit autant au roman noir qu'à Marcel Aymé ou Michel Audiard. Les éditions rue fromentin débutent en 2018 la publication de son journal avec le premier tome 1997-1999.

Extract

In the press

  • Son style pétarade, son amertume exulte. Il est résolument unique dans le paysage éditorial. — Thomas Morales, Causeur
  • Sans fioritures, ni fausse pudeur. — Bruno Deniel-Laurent, La revue des deux mondes.
  • 200 pages qui se lisent d'une traite. — Laurent Dandrieu, Valeurs actuelles