• fr
Close

Subscribe to our newsletter

Subscribe to our newsletter and dont miss anything !

Loading...

Your registration is validated ! Thanks.

Price : 23 €

Circé, Madeline Miller

Traduit de l'anglais (américain) par Christine Auché

« L’un des livres les plus attendus de l’année. » Esquire

Après Le chant d’Achille, Madeline Miller s’empare d’une autre figure mythologique : Circé, la sorcière, experte en sorts et poisons, celle qui fut la compagne d’Ulysse.

Helios, dieu du soleil, a une fille : Circé. Elle ne possède ni les pouvoirs exceptionnels de son père, ni le charme envoûtant de sa mère mais elle se découvre pourtant un don  : la sorcellerie, la maîtrise des poisons et la capacité à transformer ses ennemis en créatures monstrueuses. Peu à peu, même les dieux la redoutent.
Son père lui ordonne de s’exiler sur une île déserte sur laquelle elle développe des rites occultes et croisent tous les personnages importants de la mythologie : le minotaure, Icare, Medée et Ulysse…
Mais cette existence de femme indépendante, en rupture avec sa famille, inquiète les dieux et effraie les hommes. Pour sauver ce qu’elle a de plus cher à ses yeux, Circé doit choisir entre ces deux mondes : les dieux dont elle descend, les mortels qu’elle a appris à aimer. 

 

"Une fresque épique qui couvre des milliers d'années, avec un fantastique suspens." — Ann Patchett, auteur de Bel Canto, Anatomie de la stupeur...

Author


À l’âge de huit ans, Madeline Miller réclame à sa mère une visite du Metropolitan Museum de New York et de ses salles consacrées à la Grèce antique. C’est un choc. Elle y retournera tous les mois. Après des études d’Histoire et de Littérature classique à Yale, elle devient professeur de Grec ancien, de Latin sans oublier les cours qu’elle anime sur l’œuvre de Shakespeare. Le chant d’Achille est son premier roman. Madeline Miller s’est lancée dans l’écriture de ce livre pour faire mieux connaître cette période fondatrice de l’Histoire à un large public, tout en proposant un angle de vue nouveau aux lecteurs qui connaissent déjà l’Iliade. « Il s’agissait pour moi de rendre hommage à la langue d’Homère, en restant accessible à tous, » résume-t-elle.

Extract

In the press

  • "Une fresque épique qui couvre des milliers d'années, avec un fantastique suspens." — Ann Patchett, auteur de Bel Canto, Anatomie de la stupeur...
  • "Madeline Miller réenvoûte Homère." — Raphaëlle Leyris, Le Monde des livres